Monthly Archives: janvier 2016

« L’importance des faits et gestes des responsables » (Parasha Shemoth, Exode 1:1 à 6:1)

Je voudrais dédier mon sermon de ce soir à tous ceux d’entre nous – et ils sont nombreux – qu’indisposent parfois les longs commentaires des chroniqueurs politiques sur tous les moindres faits et gestes des grands de ce monde, sur ceux de leur famille, de leurs proches, interprétés comme des indices de la volonté inexprimée des princes qui nous gouvernent. Je fais allusion au talent de certains journalistes à épier la moindre expression du visage, le moindre signe de nervosité ou de fatigue, le moindre détail vestimentaire de nos dirigeants pour en tirer des conséquences quant à la politique à venir d’un pays. Véritables Sherlock Holmes de l’actualité, ces sympathiques …

Continue reading

Posted in Etudes bibliques.

Nostalgie de saison d’un enfant caché.

N° 273 – 234 décembre 2015. A l’approche de la fête chrétienne de Noël, le rabbin que je suis ne peut jamais s’empêcher de vibrer au diapason ambiant de la fébrilité de ses préparatifs, de la joie attendue des enfants autour du sapin, de la soudaine gentillesse des uns envers les autres, du souci de partage. Il y a là quelque chose de magique, une sorte de trêve annuelle au milieu d’une actualité pas toujours souriante. Vous me direz : mais monsieur le rabbin, il s’agit d’une fête qui n’a rien à voir avec notre tradition. Comment pouvez-vous ainsi succomber aux sirènes d’un calendrier qui n’est pas le nôtre ? …

Continue reading

Posted in Chroniques.

« La structure des livres de la Torah : un enseignement en soi » (Parasha Vaye’hi Genèse 47:28 à 50:26)

Le livre de la Genèse dont nous achevons la lecture cette semaine par la parasha Vayehi, se termine par le mot mitsrayim – Egypte -, alors qu’il avait commencé par Béréshith – au commencement -. Il y a là une gradation intéressante. Mais, il est aussi intéressant de se livrer à la même observation sur la conclusion des quatre autres livres de la Torah, et de comparer la conclusion de la Torah avec celle de la Genèse, le premier et le dernier mot de la Torah. La division de la Torah en cinq livres remontant au moins à la période qui a suivi celle d’Ezra et Néhémie, étant reprise par …

Continue reading

Posted in Etudes bibliques.