La fraîcheur de l’enfance.

N° 155 – 18 septembre 2013 –  Vendredi dernier, je reviens d’Orly avec ma fille Déborah et mon petit-fils Jonas (4 ans ½) qui sont venus passer Kippour avec nous à Paris. Déborah me prévient que Jonas lui a posé plein de questions sur Dieu et qu’elle lui a dit qu’il allait me voir et pourrait me les poser. Alors, de l’arrière de la voiture dans son siège auto, j’entends une petite voix qui m’interroge : « Grand-père, est-ce que tu t’y connais en Dieu ? » Certes, la question préalable me paraît tout-à-fait légitime, même si nous nous retenions pour ne pas éclater de rire. Après tout, est-ce que d’être rabbin fait de …

Continue reading

Posted in Chroniques.

La sagesse des cabanes.

           « Pendant sept jours, vous séjournerez dans des cabanes […] afin que vos générations sachent que J’ai fait séjourner les enfants d’Israël dans des cabanes lorsque Je les sortis d’Egypte. »[1] « Cabane », c’est pour moi un mot magique. Avant même de m’évoquer la fête de Souccoth dont nous commençons ce soir la célébration, il m’assaille d’images toutes plus belles et plus symboliques les unes que les autres pour, au bout du compte, mieux m’aider à comprendre le pourquoi d’une cabane.            « Cabanes », n’est-ce pas pour beaucoup d’entre nous ces merveilleuses et éphémères entreprises de nos jeux d’enfants ? Mais est-ce à bon droit qu’on parle de jeux ? Toujours recommencées, ces cabanes représentaient …

Continue reading

Posted in Etudes bibliques.

Souccoth, la fête complète

              Le prophète Zacharie, dont nous lirons demain matin le chapitre 14 et dernier comme haftarah du premier jour de Souccoth, annonce qu’aux jours du Messie, toutes les nations monteront à Jérusalem pour y célébrer la fête des cabanes. Cette prophétie peut paraître étrange si l’on imagine tous les hommes se mettant à construire des souccoth et à agiter le loulav ; autant de rites qui font partie de notre patrimoine très particulier ! Pourtant, Zacharie poursuit en énumérant les maux qui atteindront les peuples refusant de venir célébrer la fête de Souccoth. Diverses explications peuvent s’appliquer à cette prophétie ; je crois vous en avoir moi-même proposé certaines au cours …

Continue reading

Posted in Etudes bibliques.

Pas de plan B pour la teshouva.

Sermon de Kippour             Il m’apparaît chaque année très difficile d’entrer ainsi de plain-pied dans le monde étrange et inquiétant de la journée de Kippour. Rien, ou presque, ne nous y prédispose dans les semaines qui ont précédé ni dans le monde qui nous entoure. Il y a eu les vacances et leur légitime laisser-aller, la rentrée et son rythme trépident ; ceci pour le temps. Quant à l’ambiance autour de nous, quel que soit le moyen par lequel nous sommes arrivés à cette salle de la Mutualité, nous n’aurons croisé que des boutiques ouvertes, une circulation habituelle dans Paris – c’est-à-dire vertigineuse -, des personnes se rendant à leur travail …

Continue reading

Posted in Etudes bibliques.

La sagesse enfin, peut-être?

N° 154 – 12 septembre 2013.               La semaine dernière, consacrant déjà ma chronique à la situation en Syrie, je concluais : « Nous ne pouvons pas assister aux massacres de populations civiles les bras croisés. Nous devons tout mettre en œuvre pour contraindre les despotes à respecter leurs populations. Cette mise en œuvre ne suppose pas nécessairement une intervention armée. On doit pouvoir imaginer des pressions économiques, politiques et surtout l’obtention d’une réprobation internationale qui mettrait les pays où se perpètrent ces abominations au ban des nations. Puisse l’année qui s’ouvre être une année de paix et de respect de l’être humain. Puissent les souffrances à travers le monde disparaître et …

Continue reading

Posted in Chroniques.

Parasha Ha’azinou.

« Cette loi n’est pas une chose vide de sens pour vous… »            Avec la parasha ha’azinou que nous lisons cette semaine, nous approchons de la fin de la lecture de la Torah. Le magnifique chant qui la compose presque toute entière est un rappel des principaux thèmes développés par Moise tout au long de sa vie. Et comme si, pris d’un dernier doute, il tenait encore à insister sur la valeur de l’enseignement divin, il ajoute à son cantique les paroles suivantes : (Deut. 32,47) « cette Torah n’est pas une chose vide de sens pour vous ; c’est votre vie, et grâce à elle, vous prolongerez vos jours sur la terre …

Continue reading

Posted in Etudes bibliques.

De l’urgence du shofar.

Lorsqu’on évoque les principaux symboles de la fête de Rosh-Hashana dans laquelle nous venons d’entrer, ce qui vient immédiatement à l’esprit, ce sont la pomme, le miel, la grenade et le shofar. C’est justement de ce dernier symbole – le shofar – que je voudrais vous parler ce soir et ce d’autant plus que depuis de nombreuses années, nous, rabbins, sommes l’objet de questions insistantes sur le choix des communautés libérales de sonner du shofar lorsque le premier jour de Rosh-Hashana tombe, comme cette année, un shabbath. De fait, si l’on se réfère aux trente dernières années (l’âge du MJLF), on constate que par dix fois, la fête est tombée …

Continue reading

Posted in Etudes bibliques.

Les sons du shofar et les bruits de bottes.

N° 153 – 4 septembre 2013.  Alors que les communautés juives du monde entier vont entrer demain soir dans la fête de Rosh-Hashana – « la tête de l’année » –, et que cette solennité marquera le début d’une période de quatre semaines où se présenteront les journées de Kippour, de Souccoth, de Shemini-Atséreth et de Simhath-Torah, autant dire les rendez-vous liturgiques les plus importants de notre année, voilà qu’à côté des sons du shofar (corne de bélier), nous ne pourrons pas ne pas entendre les bruits de bottes dont retentissent les rédactions des médias de la planète. Cette rencontre obscène entre le sacré et le sacrilège nous donne à réfléchir sur …

Continue reading

Posted in Chroniques.

Shana Tova oumetouka, bonne et douce année 5774 !

Chers amis, Nous voilà arrivés à la fin de l’année 5773, au seuil de l’année 5774. Qu’a été l’année écoulée ? Est-ce que tous les vœux que nous avions formés pour elle ont été réalisés ? Avons-nous connu des deuils, des joies, des réussites, des échecs ? Probablement un peu de chaque. Dans le très beau chant Ahoth Ketana – la petite sœur – que nous entonnons au début des offices de Rosh-Hashana, nous demandons à Dieu que l’année passée s’achève avec ses malédictions et que l’année nouvelle s’ouvre avec ses bénédictions. On ne saurait mieux dire ! Pourtant, il nous apparaît que le déroulement du temps n’obéit pas à une fatalité d’où nous …

Continue reading

Posted in Mélanges.

La Torah : pierre, rouleau de parchemin ou livre?

N° 152 – 29 août 2013 – Alors que, selon notre calendrier hébraïque, nous approchons de la fin de la lecture annuelle de la Torah, voici que la parasha Vayélekh, une des deux que nous lisons ce  shabbath (Chapitre 31 du Deutéronome), évoque un ordre donné à Moïse et retransmis par celui-ci au peuple : לקח את ספר התורה הזה ושמתם אותו מצד ארון ברית יהוה אלהיכם , « Prenez ce livre de la Loi et déposez-le à côté de l’arche d’alliance de l’Eternel ». Le mot employé est séfer, livre. Bien sûr, à cette époque, l’imprimerie n’existait pas et il faut entendre le terme de livre comme un écrit. Quant au support …

Continue reading

Posted in Chroniques.